Sommaire

Gérer les nuisances sonores du piano pour l'entourage et le voisinage.

Au cours d'une vie de piano, on est amené à gérer plusieurs choses :

Bruit du piano : numérique ou piano silencieux ?

Un piano joué fort peut atteindre les 90 dB, ce qui est l'équivalent du bruit que fait une tondeuse.

Comme un pianiste doit travailler ses doigtés au minimum 30 minutes par jour, cela peut entraîner de réelles nuisances sonores, tant au niveau de l'entourage qu'au niveau du voisinage.

Il existe des solutions :

  • le piano numérique : s'il est impossible de jouer du piano sans déranger le voisinage,
  • le piano silencieux : dans les cas où il est possible à certains moments de jouer du piano acoustique et à d'autres où aucun bruit n'est possible.

piano numérique : très pratique

Le piano numérique est une solution très pratique pour jouer du piano sans déranger. Il suffit de brancher un casque audio sur la prise dédiée.

Le musicien peut alors jouer : les touches ne font aucun bruit, mais lui entend ce qu'il joue dans son casque.

La fin du bruit du piano : le piano silencieux

Il s'agit d'un système qui peut être installé sur n'importe quel piano :

  • des capteurs installés sous les touches du clavier transforment chaque note jouée par un signal MIDI, envoyé à un générateur de sons (généralement numérique),
  • une barre d'arrêt bloque les marteaux avant qu'ils ne frappent les cordes, le piano acoustique devient totalement silencieux et se transforme en piano numérique que l'on peut écouter au casque.

Le toucher du piano reste identique en acoustique ou en numérique.

Toutes les marques proposent des modèles de piano silencieux, y compris sur les pianos d'études, mais généralement pas sur les modèles bas de gamme.

Le piano silencieux coûte en moyenne 1 000 € pour un piano droit et 1 500 € pour un piano à queue.

Lire l'article Ooreka